dimanche 22 mars 2020

Guillaume Faye, cet esprit-fusée: recension de Georges Feltin-Tracol


Recension de Georges Feltin-Tracol:

PIERRE KREBS – ROBERT STEUCKERS – PIERRE-ÉMILE BLAIRON, Guillaume Faye, cet esprit – fusée. Hommages et vérités, Éditions du Lore, 2019, 
152 p., 19 €.

Jules Dufresne, responsable des Éditions du Lore, a tenu à saluer un auteur qu’il publia et qui assura à cette courageusemaison d’édition une notoriété certaine : Guillaume Faye. Hormis quelques évocations sur Internet et les réseaux sociaux, sa disparition en mars 2019 n’a guère été propice en hommages chaleureux.  On peut déplorer que d’anciens compagnons de route avec qui il avait rompu depuis longtemps en profitèrent pour le dénigrer une fois de plus. 

Guillaume Faye, cet esprit – fusée se compose de deux poèmes de Pierre Krebs ainsi que de sa préface à l’édition allemande de Pourquoi nous combattons. Manifeste de la résistance européenne, d’une recension de l’Italien Stefano Vaj sur La colonisation de l’Europe qui valut à Faye une condamnation pénale, de la prise de position de Pierre Maugué à l’occasion d’une violente polémique en 2001, d’un beau témoignage de Pierre-Émile Blairon et de deux essais roboratifs de Robert Steuckers.

Le premier reprend intégralement une brochure de 1996 dans laquelle Robert Steuckers explique avec minutie les conditions sordides de l’éviction de Faye au mitan des années 1980 du cénacle parisien de la ND. Le second salue la figure du combattant des idées qui ne fut jamais un clerc sachant prétentieux. « Ce n’est pas un intellectuel non plus, tel qu’on l’entend de nos jours, un éveilleur n’est pas là pour perdre son temps à des discussions sans fin sur le sexe des anges; un éveilleur est un réaliste, même s’il peut apparaître comme mystique, assène pour sa part Pierre-Émile Blairon. Il a une mission qu’il connaît et qu’il doit accomplir, il est sur cette terre dans cet unique but (p. 94). »

Ces hommages secouent le lecteur. Contrairement aux divagations d’un éditeur du samedi soir qui sortit le moins bon livre de Faye sur l’islam et qui a craché sur sa mémoire, aucun contributeur du recueil n’évoque pas un quelconque caractère chrétien de son enterrement. À la différence de Maurras, Guillaume Faye a toujours gardé sa fidélité aux Dieux, en particulier à Dionysos !

Georges Feltin-Tracol

• Recension parue dans « Livres au crible » dans Synthèse nationale, n° 53, printemps 2020.

Pour commander ce recueil: http://www.ladiffusiondulore.fr/home/765-guillaume-faye-cet-esprit-fusee-hommages-verites.html



Images témoignant d'un sens très profond de l'amitié: deux amis avaient invité Guillaume Faye en pays languedocien, il y a plus de quarante ans. A l'annonce de la disparition de cet "esprit-fusée", ils se sont retrouvés et ont réalisé cette belle image. Merci à eux ! Du fond du coeur ! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire